Les écrits

© CRDP de Bourgogne

2005

Collection L’édition légère
Carnet numéro 2
Prix 5 €

 

Le théâtre d’objet : mode d’emploi

Cet ouvrage est la transcription d’un séminaire mené par Christian Carrignon et Jean-Luc Mattéoli autour du Théâtre d’objet.

En savoir +

En mars 2005, le Pôle National de Ressources Théâtre en Bourgogne à Dijon organise un séminaire intitulé Le Théâtre contemporain et le Théâtre d’objet. Carole Vidal-Rosset transcrit et met en forme les trois jours d’interventions.

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage auprès de CANOPÉ (Académie de Dijon)réseau de création et d’accompagnement pédagogiques.

Editeur ODIA - Office de Diffusion et d’Information Artistique de Normandie

2006

Cahier Partages
Numéro 3
Prix 15 €

Des théâtres par objets interposés

Les intervenants : Pierre Blaise (cie Théâtre Sans Toit), Christian Carrignon (cie Théâtre de Cuisine), Olenka Darkowska-Nidzgoski (chercheuse universitaire), Véronique Ejnès (CDN de Strasbourg), Philippe Foulquié (Théâtre Massalia), Roland Schön (cie Théâtre en Ciel) et Catherine Sombsthay (cie Médiane)

En savoir +

Pendant trois jours, à l’invitation de l’ODIA Normandie, une trentaine de personnes, artistes, acteurs culturels, chercheurs, ont pris le temps de se rencontrer, de converser, de questionner et de nourrir une réflexion autour du thème : Des théâtres par objets interposés. Ce cahier n°3 est le témoignage de la richesse des échanges menés lors de cette rencontre.

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage auprès de l’ODIA Normandie.

 

Editions THEMAA

2009

Collection Encyclopédie fragmentée de la marionnette
Volume 2
Prix 9 €

Le théâtre d’objet
À la recherche du Théâtre d’objet

Livre co-écrit par Christian Carrignon et Jean-Luc Mattéoli

L’un pratique le théâtre avec des objets, l’autre docteur en études théâtrales s’intéresse à l’objet «pauvre» (souvent issu de la récupération) sur les scènes du théâtre contemporain. Dans cet ouvrage écrit à quatre mains, ils s’interrogent ensemble sur le territoire recouvert par l’expression «théâtre d’objet».

En savoir +

Tout en reconnaissant sa parenté avec la marionnette, et en la posant en préalable, ils cherchent néanmoins à cerner la manière dont cette forme de théâtre, apparue progressivement avec la vague mémorielle des années 1970, à la fois entretient des rapports étroits avec l’objet de nos sociétés contemporaines et l’obsolescence qui règle désormais leur durée de vie et, en même temps, introduit à de nouveaux modes de récit.

Récupérateur d’objets (et donc de vies) en voie de disparition, le théâtre d’objet met en jeu des mémoires multiples, parmi lesquelles celle du metteur en scène lui-même, pourquoi pas …

Vous pouvez vous procurer cet ouvrage auprès de THEMAA.

Editions
Universitaires
d'Avignon
A paraître

2014

Le théâtre d’objet : théâtre de mémoire

Chaque année, l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse organise des conférences.  « Les Leçons de l’Université d’Avignon » font l’objet par la suite d’une publication.
En Juillet 2012, Christian Carrignon, Damien Malinas et Raphaël Roth s’interrogent sur le Théâtre d’objet.

A paraître
En attendant pour découvrir la leçon : une captation

En savoir +

2014

Numéro 5 publié par l’Association Nova Villa
50 pages
Pour se procurer cet ouvrage, contacter le Théâtre de Cuisine

Itinéraire d’artiste,
Itinéraire de vie
Christian Carrignon

Nova Villa publie Itinéraire d’artiste, Itinéraire de vie
une rencontre avec un artiste, ses convictions, ses chocs artistiques, son univers…
Sont rassemblés dans cette publication divers articles et propos recueillis d’hommes et de femmes qui ont côtoyés CC le bricoleur-raconteur : Joël Simon, Cyrille Planson, Charles Giraldi, Lucile Bodson, Isabelle Leseur, Michel Belair, Evelyne Lecucq mais aussi Serge Boulier, Francesca Bettini, Gyula Molnàr et Philippe Foulquié.

En savoir +

L’Abécédaire de Christian Carrignon par Charles Giraldi

O comme Objets
Facile me direz-vous. Pas tant. Quelle relation a ce spécialiste du théâtre d’objet avec les objets en général ? Il n’est certainement pas fétichiste ou conservateur. Pas de risque de trouver chez lui, sur une étagère, le musée de ses souvenirs de voyages, une collection de bibelots rares ou des trucs de ce genre là. L’objet n’a de valeur que par ce qu’il véhicule comme charge onirique. Ainsi recevons-nous, chaque année nouvelle, une petite breloque made in china, un petit soldat en plastique avec les bavures des moulures sur la tranche, une boussole, une boîte de cognac bricolée. Objet de série qu’il appartient à chacun de rendre original. Suis-je vraiment le seul à posséder une boussole qui indique le sud ? Leur charge onirique est ainsi liée à leur production en masse qui, là encore, a pénétré l’intimité du plus grand nombre. Regard sur l’autre aussi où il détecte rapidement le plus petit dénominateur commun.